Il existe plusieurs procédés de teinture. Dans la mesure du possible, je conseille d’éviter de teinter les marches car, en cas d’usure la retouche se voit toujours.

Teinture à l’eau

Généralement à base de pigments que l’on mélange dans l’eau pour obtenir la bonne teinte. Les pigments courants sont l’ocre jaune, le bistre d’acajou, le bistre de noyer.

L’on trouve dans le commerce des teintures déjà mélangées, prêtes à l’emploi. Si l’on veut éclaircir la couleur, il suffit de rajouter de l’eau.

Pour le hêtre, il faut impérativement utiliser des teintures à l’eau. Avec les teintures à l’alcool, des auréoles apparaissent.

Teintures à l’alcool

Même principe que pour les teintures à l’eau. Seul le solvant change.

Les teintures à l’alcool, sont commercialisées sous forme liquide, prêt à l’emploi. Pour éclaircir le ton, rajoutez de l’alcool (éthanol)

Les différentes teintes sont miscibles entre- elles.

Les teintures à l’alcool, sont faciles à utiliser. Ne convient pas pour le hêtre.

Teinture à l’ammoniaque

Uniquement pour le chêne. L’ammoniaque provoque une réaction chimique avec le tanin du chêne qui change le ton du bois. Le ton peut aller du brun clair au brun presque noir. L’ammoniaque se dissout dans l’eau. Plus la concentration est forte, plus le ton sera foncé.

Ce procédé de teinture se fait en profondeur et est très durable dans le temps, résiste bien à l’usure. C’est une méthode que l’on utilise pour vieillir rapidement le chêne.

Teinture au sulfate de fer

Uniquement pour le chêne. Le sulfate de fer provoque une réaction chimique avec le tanin du chêne qui change le ton du bois. Le ton peut aller du bleuté au noir.

le sulfate de fer se dissout dans l’eau. Plus la concentration est forte, plus le ton sera foncé.

Ce procédé de teinture se fait en profondeur et est très durable dans le temps, résiste bien à l’usure.

Vous souhaitez une finition teintée pour votre escalier ?

Découvrez nos autres types de finition :